Projet pédagogique

Aide individuelle. 

 

 

         Nous apportons une aide spécifique à des jeunes et/ou leurs familiers dont les problématiques se révèlent diverses. Cette aide (ainsi que la demande initiale)  doit être volontaire. Le sujet en est le moteur et reste actif  tout au long du processus initié à partir des choix qu’il aura posés.

 

 

         Notre objectif est de contribuer à restaurer les liens entre le jeune et son environnement familial, scolaire, social,…, en renforçant son autonomie.

Permettre à celui-ci, accompagné ou non, d’identifier et dépasser ses difficultés, d’envisager la globalité de sa situation, de rendre possible une prise de recul, de l’encadrer dans ses réflexions et décisions.

 

 

Pratiquement, tout suivi individuel sera initié par un entretien formel ayant lieu dans le lieu le plus approprié à la demande. Notre service dispose de deux salles aménagées spécifiquement.

Dans un premier temps, il est expliqué au jeune et à ses accompagnants éventuels les modalités de l’aide en milieu ouvert (gratuité, absence de contrainte ou d’obligation, secret professionnel partagé en équipe, …). Il est remis aux demandeurs un document résumant ces différents points.

L’entretien dure en général de trente à quarante-cinq minutes maximum. Il a pour objectif, dans un premier temps, une analyse de la demande, une découverte de la réalité du jeune, de son environnement, de ses problématiques. Ceci menant à la définition d’un objectif atteignable à court terme et aux prises de décision nécessaires à sa concrétisation.

En toute transparence avec le demandeur, un dossier sera ouvert. Celui-ci restera en permanence à l’intérieur de nos murs.

 

 

Une fois ce premier entretien réalisé, la suite dépendra des demandes formulées et des actions à initier. Il  prendra alors différentes formes, allant d’une suite de rencontres à un accompagnement vers d’autres services, des écoles, un centre pms, un planning familial, une crèche, une maison maternelle, un avocat, une école de devoirs,  le saj, le spj, une visite en famille, …

 

 

Si le demandeur est un familier (père, mère,…), la prise en compte de sa difficulté, l’écoute, quelque fois simplement la reconnaissance d’une  impuissance, d’une incompréhension,  participera à la  restauration  d’un lien familial mis à mal. Au cas par cas, des projets concrets seront développés. L’accompagnement familial aura parfois pour simple objectif de rétablir un dialogue difficile ou rompu.

 

 

 

 

         Action communautaire.

 

 

 

Notre action communautaire découle directement de l’analyse de notre diagnostic social.

Ce dernier met en évidence un certain nombre de problématiques, liées au quartier de Cureghem. Sa population est très dense et proportionnellement très jeune. Pourtant l’offre en écoles, en crèches, en infrastructures sportives, en espaces verts, en possibilités de distractions diverses, … y est extrêmement pauvre ou très largement saturée. De plus, les prévisions démographiques prévoient une forte augmentation encore de la population pour les années à venir.

 

         Le « vivre ensemble » pose un certain nombre de problèmes, la population étant en majeure partie d’origine étrangère, et d’obédiences religieuses très diverses et parfois antinomiques.

         Certaines rues et places s’apparentent à des zones de non-droit, accueillant trafics et économies parallèles. La violence y est souvent très présente.

         De manière assez générale, à tort ou à raison, la population se sent « abandonnée » par les pouvoirs politiques communaux.

         La problématique du chômage, et singulièrement des jeunes, y est très importante.

         Les logements y sont nombreux mais exigus et de qualité très souvent médiocre.

Les écoles qui y sont implantées développent essentiellement un enseignement de type qualificatif et professionnel. La perception qu’en ont les jeunes est peu flatteuse. Deux Cefa y sont également présents en proximité immédiate.

 

 

Afin d’aller à la rencontre de nos publics sur leurs lieux de vie, notre  action communautaire inclus des actions collectives, tant dans les établissements scolaires qu’à l’intérieur de nos locaux et dans la rue.

 

Notre atelier vélo, qui prend place à l’intérieur de nos locaux quand le temps est trop maussade, s’installe dans la rue dès que cela est possible, attirant tant les jeunes que leurs familiers. Cette action permet donc à notre équipe d’entrer en contact avec les jeunes et leurs familles dans un climat de confiance.

 

En hiver,un atelier conte réunit chaque semaine petits et parents autour d'un goûter et d'une histoire.

 

 

Des démarches proactives sont menées afin de faire connaître notre service (annonces, animations, prises de contact avec les crèches, les plannings familiaux, rencontres avec les associations du quartier, présentation du service lors de la réunion de la concertation locale, rencontres interservices, prises de contact et dépôt de folders dans les commerces, …)

 

L’Amo Rythme mène également des projets en partenariat avec ces établissements scolaires, impliquant équipes éducatives, CPMS et étudiants.

 

 

Des partenariats sont construits tant avec ces dernières qu’avec diverses associations actives sur le terrainCirq’conflex,  le centre de jour pour adolescents l’Equipe, les autres amo anderlechtoises, les maisons de jeunes, Solidarcité,…

 

Nous avons intégré la concertation locale  d’Anderlecht.

 

 

L’équipe de l’Amo Rythme est à la fois en recherche constante et en évaluation permanente de ses actions.

Une supervision de l’équipe est menée.

Une permanence est organisée chaque mercredi.